La violence intergénérationnelle

La génération des politiques au pouvoir est au service de l’économie et exclut deux tranches d’âge :

 

 

- les séniors exclus de plus en plus tôt du marché du travail

- et les jeunes qui y accèdent de plus en plus tard.


Cette période critique semble être marquée par une décomposition de la plupart des anciens schémas de pensée et d’actions qui existaient antérieurement. Ce qui auparavant pouvait apparaître comme une ligne structurée : formation – emploi – retraite a disparu pour faire place à des parcours chaotiques.

 

Les jeunes apparaissent souvent comme la génération sacrifiée : formations de plus en plus longues pour les uns, afin de dépasser le seuil de l’exclusion, chômage important ou emplois précaires pour les autres, salaires permettant tout juste la survie. Ce contexte les empêche les jeunes de se projeter dans un futur ou même de se questionner sur le sens que pourrait prendre leur existence dans ce monde.
Cette incertitude quant à leur avenir, le manque de cadre revendicatif crédible suscitent différentes réponses chez les jeunes : repli individuel, comportements cathartiques (fêtes, alcool, drogue, sexe), violences urbaines ou l’adhésion à des mouvements écologiques ou humanitaires ne remettant pas en cause la société actuelle.
Toutefois ce manque d’horizon, commence à provoquer des réactions, des mouvements revendicatifs de fond, ou peut, comme nous l’enseigne l’Histoire, créer les conditions de récupération de la jeunesse par des groupes autoritaires politiques ou religieux.

 

 

 

 

LE TEMPS DU DESENCHANTEMENT

Le pouvoir capitaliste connait enfin ses limites et la colère qu’il engendre au sein même de ces populations, exacerbe les plus démunis qui ne profitent pas d’un mieux vivre

...lire la suite+

 

INTÉGRISME RELIGIEUX

C’est dans ce contexte qu’apparaît dangereusement le néo-irrationalisme, qui pourra prévaloir, brandissant comme étendard de combat des formes d’intolérance...

...lire la suite+

 

URBANISATION, MISÉRE ET MÉGABIDONVILLES

Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, la terre comptera bientôt plus d’urbains que de ruraux. Vers 2050, les deux tiers de la population mondiale vivront dans les ville...

...lire la suite+

 

LA DÉFORESTATION, LES RISQUES CLIMATIQUES

2010 était l’Année internationale de la biodiversité. Elle rendait compte de l’effondrement de plusieurs écosystèmes entrainant avec eux des dommages irréversibles...

...lire la suite+

 

LES RISQUES NUCLÉAIRES

Le nucléaire est aujourd’hui reconnu comme une composante essentielle d’un mix énergétique européen plus équilibré et privilégiant les énergies non émettrices de gaz à effet de serre...

...lire la suite+

 

L'INÉSCURITÉ ALIMENTAIRE

Pour nourrir les neuf milliards d'habitants de la planète en 2050, une réforme majeure du système alimentaire mondial s'impose afin de traiter particulièrement du problème de la "financiarisation" non contrôlée...

...lire la suite+

 

LA MONDIALISATION DE L’ÉCONOMIE :

VIOLENCE ET SOUFFRANCE SOCIALE

La globalisation se traduit par un processus d’intégration économique croissant et induit une logique qui tend à transcender les systèmes étatiques pour y substituer la logique de réseaux transnationaux...

...lire la suite+

 

LA VIOLENCE INTERGÉNÉRATIONNELLE

La génération des politiques au pouvoir est au service de l’économie et exclut deux tranches d’âge : les séniors exclus de plus en plus tôt du marché du travail et les jeunes qui y accèdent de plus en plus tard...